On parle de la grandeur de la France
De son rôle civilisateur, de son influence
Grâce à nos grands esprits colonisateurs
Nous n'avons vraiment apporté que joie et bonheur

Pas de gêne pour les politiques d'aujourd'hui
A faire ressurgir un passé si peu glorieux
Et se l'approprier et se féliciter
De ce que nos armées ont su conquérir
Dans le seul but bien sûr
C'est tout à notre honneur
D'aider de pauvres gens à se civiliser

Nous savons éduquer
Nous savons partager
Nous savons quoi piller
Nous savons quoi laisser

Mais qu'a fait la Grande Europe
Du continent Africain
Un puzzle dont les pièces ne peuvent s'emboiter
Morcelés, éclatés, des pays entiers
Nous nous sommes partagés sans jamais nous soucier
Des tribus, des ethnies qui sur ces terres vivaient
Nous avons tranché !

Il faut dire quand même
que ce que l'on nomme couramment
"Le bois d'ébène"
Fût pour nous une aubaine
Pas de scrupules pour les marchands
D'esclaves à leur mettre des chaines
Des créatures à peine humaines
Ne ressentent ni amour ni haine
Le commerce triangulaire
Fût une belle affaire
Pour s'enrichir dans ces contrées
Au-delà des mers
Pour cultiver toutes ces denrées
Que l'on avait découvert
La viande humaine était bon marché
C'était une ère prospère

Pas de quoi être fiers, d'avoir découvert
D'autres peuples, en d'autres terres
Pour être leurs cerbères
Pas de quoi se vanter d'avoir déplacé,
Asservi et massacré
Des hommes par milliers,
Des familles séparées
Des cultures déracinées
Des ethnies disséminées

Elle bien belle notre civilisation !!