Ca se passe dans une ville
Qu'importe sa crasse
Beaux quartiers ou bidonvilles
Peu importe sa classe
Il traverse les cités
Sans savoir où aller
Jamais perdu, toujours paumé

C'est l'histoire d'un mec
Qu'est spécial dans sa tête
Qui n'a jamais vraiment été sociable
Il a grandit ainsi
Sans jamais avoir d'ami
Et plus le temps passait
Plus il se renfermait
Aujourd'hui c'est un fait
Il est quasi-muet
Il vit dans sa bulle
Pourquoi faudrait-il la crever ?

Il trîane un peu partout
Dans les rues de France et de Navarre
Même quand il est fin saoul
Jamais il ne sera bavard
Marchand sur le trottoir
Ses yeux éteints ne te voient pas

Accoudé au comptoir
Ses yeux éteints dans un verre se noient
Il n'aime pas la compagnie
Des hommes bruyants
Souvent méchants
Il connait leur sympathie
La compassion, les faux-semblants
Mais il reste à écouter
Si l'un d'eux se met à chanter
Oui, il reste à ecouter
Se sentant soudain plus léger

La musique adoucit les moeurs
Disait le proverbe
Pour lui c'est un vrai bonheur
La musique lui réchauffe le coeur
Lui aère la tête, le sort de sa torpeur

C'est ainsi pour cet homme là
Dans son pays il fait toujours gris
Un seul soleil dans sa vie
Celui que l'on entend là :
La Musica !